Mirin : ce que c’est, des recettes et où l’acheter

Mirin : ce que c’est, des recettes et où l’acheter

Bienvenue une semaine de plus sur notre blog #OrientalMarket !

Si nous pensons aux assaisonnements de la cuisine japonaise, le wasabi, la sauce soja ou d’autres assaisonnements similaires nous viennent sûrement à l’esprit. Cependant, il en est une dont on entend rarement parler, mais qui est en fait essentielle dans nombre de nos recettes préférées. Vous le connaissez ? Cette semaine, nous en parlons.

Qu’est-ce que le mirin ?

S’il y a une chose qui se remarque au premier coup d’œil, c’est bien sa couleur. Elle a une couleur dorée, une consistance liquide et une texture sirupeuse (c’est pourquoi certaines personnes l’appellent “sauce”). En bouche, le mirin a un goût sucré. Et à quoi sert-il généralement ? Eh bien, il s’agit en fait d’un ingrédient essentiel de nombreuses sauces traditionnelles, comme la sauce teriyaki. Techniquement, le mirin est un type de vin de riz, ou de saké, mais avec une très faible teneur en alcool. Il est fabriqué à partir de 3 ingrédients principaux : le riz, le koji (un champignon très répandu dans la cuisine japonaise) et enfin le shochu (une boisson japonaise populaire que nous avons évoquée à plusieurs reprises).

Saviez-vous qu’il existe trois types de mirin différents pour la cuisine ?

1. le Hon-mirin, ou vrai mirin

La préparation de ce mirin nécessite une combinaison des ingrédients suivants : riz glutineux, riz koji, shochu et alcool (14%). Cette version se distingue par sa faible teneur en sel (0%) et par son goût intense et sucré. Il est également connu sous le nom de mirin “pur”. Il est largement utilisé dans la préparation de sauces et de ragoûts, et l’une de ses particularités est qu’il minimise l’odeur du poisson dans les aliments. Pour beaucoup, c’est le vrai mirin.

2. Assaisonnement au mirin : Mirin-fu Chomiryo

Si dans le Hon-mirin on faisait référence à la forte teneur en alcool, dans le cas du Mirin-fu c’est tout à fait l’inverse. Dans ce cas, la teneur en alcool est inférieure à 1 %. Il y a une pincée de sel en plus, mais cela reste une valeur très faible (également moins de 1%). Comme c’est la caractéristique du mirin, la douceur est maintenue, en grande partie grâce à la composition de ses ingrédients : sucre (composé de maltose et de glucose), riz, koji et acidulés.

3. Assaisonnement au mirin fermenté : Assaisonnement fermenté

Enfin, ce troisième type de mirin utilise les mêmes ingrédients que le mirin-fu. Cependant, s’il y a une chose qui distingue ce mirin des autres, c’est son degré de salinité. Plus précisément, le pourcentage de sel dans ce mirin est d’environ 2%.

Acheter mirin en ligne ou en magasin

Vous pouvez acheter du mirin dans certains de nos magasins à Barcelone et à Madrid ou dans notre boutique en ligne.

© Diseño web imacreste

Origine du mirin

Comme de nombreux ingrédients, le mirin a également évolué depuis son origine. Il y a des siècles, dans le Japon ancien, le mirin était consommé comme boisson, car il s’agit d’un vin de riz aux caractéristiques très similaires à celles du saké, et même les petites tasses traditionnelles que nous voyons toujours aujourd’hui pour servir le saké étaient utilisées ! Plus tard, cependant, certains audacieux ont compris que cette boisson pouvait être un condiment essentiel pour parfumer les plats. N’en est-il pas de même pour le vin blanc ?

Le mirin est disponible dans les supermarchés ethniques et les magasins spécialisés du monde entier, et on peut le trouver dans une variété infinie de marques (ainsi que de coût et de qualité). Il se présente généralement en bouteille et est souvent associé à la catégorie des sauces.

Ingrédients et informations nutritionnelles

Ce type de vin de riz est créé en faisant vieillir naturellement un type de riz (riz glutineux), en ajoutant du malt de riz (koji), du shochu et enfin une touche d’alcool. Le goût sucré est dû à la transformation de l’amidon en sucre par le malt. Il a un taux d’alcoolémie plus faible que le faux (environ 10 %) et une forte teneur en sucre.

Un ingrédient très courant pour assaisonner les soupes ou les sauces, et aussi pour sucrer certains plats. Ses principaux avantages sont les suivants :

  • Aide à supprimer l’odeur de viande crue du poisson et de la viande.
  • Un édulcorant naturel pour votre plat.
  • Épaissit la sauce et ajoute un merveilleux glaçage.
  • Empêche les ingrédients bouillis (comme les pommes de terre ou le poisson) de s’effondrer plus facilement.

Qu’en pensez-vous ? N’hésitez pas à nous montrer les résultats de vos recettes sur nos médias sociaux @Oriental_Market.